Partagez | 
 

 Le jour où tout a basculé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

❇ Date d'inscription : 04/04/2017
❇ Haricots magiques : 20
❇ Messages : 11

MessageSujet: Le jour où tout a basculé   Mer 5 Avr - 23:08


Le jour où tout a basculé
Feat Peter ♥

C'était samedi soir. Mon père était parti depuis un moment pour se taper sa cuite habituelle, quant à moi, je me préparais pour sortir faire la fête avec quelques amies. Il y avait une soirée organisée par un des garçons au lycée, ça s'annonçait énorme et tout le monde allait sûrement y aller, moi y comprit. J'avais enfilé ma combi-short noire avec un décolleté plutôt sexy, que j'avais accessoirisé avec des colliers. Des petits talons hauts noirs pour venir finir le tout de la tenue. J'avais laissé mes cheveux détachés comme souvent et le maquillage était présent sans être trop soutenu. Enfin prête et impatiente d'y être, je descendis les marches, attrapant ma veste au passage pour sortir. Mais là, ce fut le drame. Mon père arriva, il n'était que 22h pourtant, il ne rentrait pas avant au moins 3h du mat d'habitude. Par contre il était bourré ça il n'avait pas oublié. A son regard, je compris tout desuite que j'allais louper cette fête et que j'allais passer un salle quart d'heure. Je lâchais ma veste instinctivement et me recula un peu, comme pour mettre une distance entre mon père et moi. Il était clairement irrité par ma tenue et me le fit comprendre. J'eus le droit à tous les noms, traînée, salope, et tous les jolis noms d'oiseaux qui allaient avec ceux-là. Je le vis attrapé une des chaises qui se trouvait près de la table et il la balança dans ma direction. Je l'évitais de justesse et me reculai de nouveau. Il avait clairement décidé de ne pas me faire de cadeaux, et pour la première fois depuis longtemps, j'avais vraiment peur. Même plus que ça, j'étais à bout, je n'en pouvais plus e toujours subir ça. Sans attendre, alors qu'il se mit à ma poursuite, je me précipitais à l'extérieur, voulant échappé à tout ça. Il me suivit sur quelques mètres avant d'abandonné, beaucoup trop atteint pour aller plus loin.

Je continuais à courir sans m'arrêter, faisant sortir toute ma rage toute ma peine de cette manière. Ma vie n'avait plus aucun sens, c'était une torture, jour après jour. J'étais clairement à bout, je me demandais même pourquoi je me levai le matin. J'avais l'impression d'être une poissonnière face à son destin qui n'avait aucune chance de changer. Je ne pouvais pas mener une vie normale, je devais toujours mentir et me cacher, feindre d'aller bien alors que je mourrais petit à petit à l'intérieur, je ne suis même pas sur qu'il reste quelque chose de moi. Aujourd'hui, c'était la goutte d'eau qui faisait déborder le vase, le soir de trop qui venait s'accumuler aux centaines d'autres avant celui-ci. J'avais l'impression de n'être que l'ombre de moi-même depuis des mois, je repoussais tout le monde au fur et à mesure, je me retrouverai bientôt seule et je ne le supportais pas. Je ne supportais simplement plus ma vie. En relevant les yeux après m'être enfin arrêté, je me rendis compte que j'étais au port. Je me rendis également compte qu'il pleuvait averse, j'étais complètement trempé et pourtant c'est comme si je ne sentais rien. Je m'approchais d'un ponton, allant jusqu'au bout. Je regardais le noir profond de l'eau, me faisant pensée aux ténèbres qui obscurcissaient ma vie. Les larmes sur mon visage se mêlaient peu à peu avec les gouttes d'eau qui ne cessaient de tomber. Je passais mes mains sur mon visage, comme pour me réveiller de ce cauchemar, mais je compris vite que ça n'y changerait rien. Ma vie était merdique et je ne pouvais rien y faire. Je devrais rentrer à nouveau subir sa colère, mais c'était au-dessus de mes forces. Mon regard plongé dans cet océan noir, ça me semblait être plus accueillant que ne l'était la maison dans laquelle je devais vivre avec lui. J'avais envie que ça s'arrête, maintenant. Je me tournais, admirant une dernière cette ville aux douces lumières rendue peu hospitalière par la pluie et l'orage. Et une seconde plus tard, je me laissais tombée en arrière, plongeant dans cette eau noire et glaciale, espérant enfin trouvé la paix que je ne pouvais avoir sur cette terre.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Peter Pan never fails
• Peter Pan never fails •

Voir le profil de l'utilisateur

❇ Date d'inscription : 04/04/2017
❇ Haricots magiques : 46
Age : 31
❇ Messages : 43

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé   Jeu 6 Avr - 8:14


Il était tard, dans les 22h et nous étions samedi. Peter s’était dépêché de finir son service au café de sa grand-mère pour se rendre à une fête organisée par un pote. Bien entendu, il avait demandé la permission à Granny, sachant bien qu’elle lui ferait une crise s’il ne le lui demandait pas. Si elle était prévenue suffisamment à l’avance et qu’il faisait son service correctement, il avait droit à sortir parfois avec ses potes mais comme la plupart du temps, il trainait avec son pote Sly soit au café même à l’heure de fermeture, soit au cinéma voir un film d’aventure ou d’action ou encore à l’auberge dans sa chambre. C’était rare qu’il allait à une fête mais quand il voulait se rendre à l’une d’entre elles, il faisait ce qu’il devait faire. Là-dessus, Granny ne s’était jamais plaint de son petit-fils. C’est pas comme avec Ruby qui sortait et rentrait à part d’heure et sans prévenir. Ce n’était pas toujours un bon exemple mais ça permettait à l’adolescent de voir comment il devait s’y prendre avec sa grand-mère pour l’amadouer. Et ce soir-là, en parlant de sa sœur, celle-ci devait faire la fermeture avec leur grand-mère.

- Grand-mère j’ai fini ! Je peux y aller ?
Granny :
- Oui vas-y mais ne rentre pas trop tard et sois prudent avec toute cette pluie !
- Ok ! Rub, j’emprunte ta voiture !
Ruby :
- T’as intérêt à y faire attention p’tit frère !
- Comme toujours !

Le jeune homme roula prudemment en se rendant à la fameuse fête mais en chemin, il aperçut Poca, une fille de sa classe et celle dont il était secrétement amoureux depuis des années, traverser la rue en courant comme si elle était poursuivie. Il savait qu’elle faisait des choses parfois bizarres mais la voyant seulement vêtue d’une tenue un peu trop légère et sans veste sur le dos, ça l’intrigua et il préféra la suivre pour s’assurer qu’elle ne risquait rien. Son instinct lui disait de garder un œil sur elle. Il essaya à plusieurs reprises de l’accoster avec la voiture de sa sœur mais elle ne semblait pas l’entendre. Il gara la voiture à l’entrée du port, laissant sans s’en rendre son téléphone portable sur le tableau de bord et sortit malgré la pluie pour se mettre à la recherche de la jeune fille. Il arriva à peine sur le ponton où elle se trouvait, lui tournant le dos qu’il la vit se laisser tomber dans l’eau.

- NON !

Aussitôt, il courut jusqu’à se jeter précipitamment dans l’eau pour tenter de la sauver. Il mit plusieurs secondes avant de la retrouver sous l’eau et il la ramena ensuite sur la terre ferme, enfin au port. Remarquant qu’elle ne respirait plus, il lui fit tout de suite un massage cardiaque.

- Allez respire ! S’il te plait Poca respire !


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

❇ Date d'inscription : 04/04/2017
❇ Haricots magiques : 20
❇ Messages : 11

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé   Jeu 6 Avr - 18:16


Le jour où tout a basculé
Feat Peter ♥



Je n'ai jamais eu l'idée de mettre fin à mes jours, ça n'avait jamais fait partie de mes projets même si les choses étaient difficiles et que je vivais des moments douloureux à ne plus en voir le bout. Mais aujourd'hui, aujourd'hui c'était complètement différent. Voir cette eau calme et paisible me rappelai à quel point ma vie était tout le contraire. J'enviais cette paix. Et c'est vrai que, pendant une seconde j'ai arrêté de me battre avec les démons qui hantaient ma vie et j'ai succombé à la voix la plus facile. Voilà comment je me retrouvais dans cette même eau, noire, froide, silencieuse, presque accueillante, comme si elle tendait les bras pour m'envelopper pour toujours. Et là, j'ai eu pendant un bref instant ce que je recherchais, la paix, l'impression que plus rien n'avait d'importance, que le plus dur était derrière moi et que je n'aurai plus jamais à subir cette ignoble vie. Est-ce que j'avais envie de mourir? Non, pas vraiment, mais j'avais envie de m'enfuir, et, en cet instant, je n'avais pas trouvé meilleur moyen.

Sous l'eau, je ne me battais pas, je me laissais simplement couler, entraîner vers le fond du port, laissant l'eau envahir mes poumons. C'était douloureux, mais j'avais vécu assez de choses douloureuses jusqu'ici pour le supporter. Je voulais que ça s'arrête tout simplement, souffrir une bonne fois pour toutes pour ne plus jamais avoir à le faire plus tard. J'avais lâché prise, abandonné celle que j'avais toujours été qui se voulait optimiste. Aujourd'hui était le jour où tout a basculé. Je ne me sentis pas tirer hors de l'eau, j'avais déjà perdu connaissance à ce moment-là. Pourtant, Peter avait été là par on ne sait quel miracle, et il était venu me chercher de mon lit d'eau pour me ramener sur la terre ferme. Ma respiration avait cessé, mon coeur ne devait plus battre non plus. Mais le jeune homme en avait décidé autrement. Il s'afféra à me faire un massage cardiaque. Après un moment, les battements de mon coeur reprirent, ma respiration également, je me relevais brusquement, recrachant toute l'eau que j'avais avalé. Ma gorge me brûlait, ma tête tournait, je me sentais mal. Mes yeux se portèrent sur l'adolescent à mes côtés qui m'avait apparemment sauvé. Je le connaissais, il était dans ma classe. Mais je ne savais pas comment je me sentais à ce moment précis, si j'étais heureuse ou pas qu'il m'est sorti de l'eau. Je devais quand même avouer qu'il avait été très courageux en le faisant. "Que fais-tu ici? Pourquoi es-tu venu me chercher?..." Malgré moi, je ne pouvais empêcher mon cerveau de penser à la suite. J'allais devoir rentrer...



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Peter Pan never fails
• Peter Pan never fails •

Voir le profil de l'utilisateur

❇ Date d'inscription : 04/04/2017
❇ Haricots magiques : 46
Age : 31
❇ Messages : 43

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé   Jeu 6 Avr - 19:16



Finalement, la jeune fille, qui avait perdu connaissance dans l’eau, se réveilla, recrachant au passage l’eau qu’elle avait avalée. Peter l’observa un instant, fronçant les sourcils et inquiet pour elle. On peut dire qu’il avait eu la plus peur de sa vie, si on ne prenait pas en compte le nombre de farces qu’il faisait parfois avec Ruby et Sly.

Poca : "Que fais-tu ici? Pourquoi es-tu venu me chercher?..."
- Je t’ai suivie ! Je trouvais bizarre que tu traines dans la rue sans une veste dans le dos ! Et toi ? Pourquoi tu as glissé dans l’eau ? Tu m’as fait la plus belle peur de ma vie !

Il retira sa veste bien que mouillée pour la poser sur l’adolescente. Il ne fallait pas qu’elle attrapa froid non plus. Avec la tenue qu’elle avait, elle pouvait tomber malade au moindre courant d’air. Non pas que ça dérangeait le jeune homme mais il ne voulait pas qu’elle ait quelque chose.

- Allez viens, ne restons pas où tu vas attraper un truc !

Très prévenant le garçon ! Ils ne se parlaient pas beaucoup mais Peter savait quelques trucs sur elle. Enfin, de ce qu’elle avait voulu laisser connaître. Il y avait juste une chose dont il pensait savoir mais n’en était pas vraiment sûr : le père de la demoiselle était alcoolique et peut-être aussi violent que le père de Sly. Quelques jours avant, il avait retrouvé le chat de Poca et en le ramenant chez elle, Peter avait cru tomber sur elle mais c’était sur son père qui avait semble-t-il bu. Sly était là avec lui ce soir-là et en rentrant chez lui, il avait un mauvais pressentiment. Et il n’avait pas tort de s’inquiéter.

Une fois que les deux jeunes gens furent dans la voiture, il sortit du coffre une couverture chaude qu’il mit à la place de sa veste mouillée et mit la climatisation. Il fallait bien se réchauffer un peu tout de même.

- C’est à cause de ton père c’est ça ? Il t’a fait quelque chose ?


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

❇ Date d'inscription : 04/04/2017
❇ Haricots magiques : 20
❇ Messages : 11

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé   Jeu 6 Avr - 19:39


Le jour où tout a basculé
Feat Peter ♥



Le jeune homme était prévenant et gentil. Je m'étais toujours douté qu'il puisse être comme ça, ça se sentait tout de suite. Je ne me suis jamais vraiment approché des garçons à l'école à part peut être en soirée. Il faut dire que je n'avais jamais pensé avoir de relation avec l'un d'entre eux, aucun ne me plaisait réellement et en plus de ça je n'avais pas la tête à laissé entré quelqu'un dans ma vie, cacher mon secret aurait été trop dur autrement. Sans rien n'ajouter, je me laissais guider vers la voiture du jeune homme. J'étais trempé et je commençais à avoir très froid, j'appréciais le confort des sièges de la voiture et surtout du chauffage. J'allais être malade je le sens gros comme une maison, mais c'était le cadet de mes soucis en ce moment. J'eus même le droit à une couverture chaude. Il était génial là. Je m'emmitouflais dans la couverture correctement, essayant de capter la chaleur comme je le pouvais. Je me demandais ce qui allait se passer maintenant, je sentais des questions venir, des questions auxquelles je n'avais pas forcément envie de répondre, en même temps c'est ma faute, il faut dire que j'avais fait une chose un peu.. Voilà quoi.

Malgré tout, je ne m'attendais pas à ce qu'il me sorte ça, qu'il me demande ça, si c'était à cause de mon père, si il m'avait fait quelque chose. Mon regard trahissait ma surprise. Les larmes me montèrent soudainement, me sentant très mal. Comment pouvait-il être au courant de ça? J'avais passé tellement de temps à camoufler les marques sur mon coeur et celles sur mon coeur, et pourtant il aurait réussi à découvrir la vérité? J'ouvris la bouche mais aucun son ne voulut sortir sur le moment. " Je... Tu... " Ca ressemblais pas à grand chose okay. Je me remettais correctement dans mon siège, serrant un peu plus a couverture sur moi. " Je ne vois pas de quoi tu parles. " Je suis stupide, je n'ai jamais voulu demander de l'aide, par honte ou bien fierté ou encore les deux. Mais j'avais peur de l'avouer, j'essayais encore de le cacher, c'était une mauvaise et vieille habitude. Les gens avaient tout leur problème sans se soucier des miens en plus. Mais je savais bien que ma tête devait clairement trahir la vérité que mes paroles essayaient de camoufler.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Peter Pan never fails
• Peter Pan never fails •

Voir le profil de l'utilisateur

❇ Date d'inscription : 04/04/2017
❇ Haricots magiques : 46
Age : 31
❇ Messages : 43

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé   Jeu 6 Avr - 22:39



Au regard de la jeune fille, Peter vit de la surprise. Il avait vu le même genre de regard chez Sly lorsqu’il avait découvert que son ami vivait une vie horrible avec son père quand ils étaient enfants. Peter s’en rappellera toute sa vie. Ce fut à ce moment-là que Sly et lui étaient devenus inséparables. Le père de son meilleur ami buvait trop, Sly venait se réfugier chez lui à l’auberge de Granny. Et c’est encore le cas aujourd’hui d’ailleurs.

Poca : " Je... Tu... "

Ce fut tout ce qui pouvait sortir de la bouche de la belle brune jusqu’à ce qu’elle se remette correctement sur le siège côté passager, la couverture un peu plus sur elle. Elle prétendit ne pas voir de quoi il parlait mais Peter savait qu’elle niait les faits. Il ne put s’empêcher de rire. Elle avait la même réaction que Sly au début quand il lui avait dit qu’il savait. Sauf qu’ici, c’était plus qu’un soupçon qu’une réelle certitude. Seulement, il s’en voulut de ne pas l’avoir remarqué plus tôt. S’il avait su, il aurait pu l’aider plus tôt. Soudain, il aperçut une larme couleur et dans un geste tendre, il l’essuya timidement sur la joue. Il ne pouvait plus détacher son regard de la jeune fille. Malgré la détresse qu’il pouvait à présent voir chez elle, il ne put s’empêcher de la trouver toujours aussi belle. Cependant, il remarqua enfin une petite trace du dernier coup qu'elle avait eu quelques jours plus tôt.

- Sly a les mêmes problèmes ! Son père est alcoolique et violent ! Alors quand ce dernier a trop bu, il vient à l'auberge pour la nuit. Depuis que je l'ai su, Sly n'a plus été battu aussi souvent vu que ma chambre était devenue son refuge. Tu sais, tu déranges pas si tu viens à l'auberge à cause de ton père !


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

❇ Date d'inscription : 04/04/2017
❇ Haricots magiques : 20
❇ Messages : 11

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé   Ven 7 Avr - 17:09


Le jour où tout a basculé
Feat Peter ♥



Toutes les horribles choses que mon père avait pu faire me revinrent en mémoire tour à tour, je ne sais pa pourquoi. C'était un spectacle horrible, j'avais même fini à l'hôpital il y a quelque mois, parlant à l'école d'une appendicite, alors que c'était loin d'être le cas. Je passe mon temps à mentir, encore et toujours, je ne fais que ça et je suis fatiguée. Je comprends de plus en plus mon geste de tout à l'heure. Je suis fatiguée de cette vie de souffrance, de peur et de mensonge, mais je n'ai aucun solution, aucune échappatoire, je suis coincée quoi qu'il arrive. Ce n'était pas une perspective des plus réjouissantes qui donnait envie de se lever le lendemain. J'atteignais mes limites, les limites du supportable, et je trouve que j'ai supporté énormément, même plus que la plupart des gens auraient pu encaisser. Et pourtant, je suis toujours là, assise, à mentir à celui qui venait de me sauver de la noyade, bien que je ne lui avait rien demandé. Je ne le regardais pas, regardant droit devant moi, c'était beaucoup plus facile de mentir comme ça, même si c'était facile maintenant. Lorsqu'il me parla de son ami qui avait le même problème que moi, je ne pouvais m'empêcher de compatir et de me sentir désolée pour ce dernier, je comprenais tout c qu'il pouvait bien ressentir, mais je doute qu'une personne extérieure à cette souffrance quotidienne puisse comprendre un millième de ce que c'était de vivre une telle vie. Apparemment, ce dernier à pus trouvé refuge grâce à Peter, et il m'invitait à faire la même chose. Je tournais mon regard vers lui cette fois. " Je suis heureuse que ça ait pu aider ton ami, vraiment. Mais nous ne sommes pas amis tous les deux, on est dans la même classe mais on se connaît à peine. Pourquoi tu voudrais m'aider? " Dans mon monde, celui de mon père, celui des gens peu recommandable que j'ai tendance à fréquenter pour faire les pus grosses conneries possible, il n'y avait pas vraiment de gentillesse gratuite, les gens ne venaient pas vous aider juste comme ça, surtout quand ils ne vous connaissent pas. Je ne dis pas qu'entre amis on ne peut pas se venir en aide, j'étais la première à le faire, mais Peter n'était pas l'un d'entre eux, alors pourquoi m'aiderait-il après tout? Par pitié? Je crois que c'était encore pire. " De toute façon, je ne suis pas du genre à fuir et à imposer mes problèmes aux autres. " Quoi que, fuir je l'avais plus ou moins fait ce soir, mais je n'ai jamais été me plaindre à qui que ce soit de mes problèmes, considérant que c'était les miens et pas ceux des autres, qu'ils n'avaient pas à subir ça avec moi, amis ou pas.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Peter Pan never fails
• Peter Pan never fails •

Voir le profil de l'utilisateur

❇ Date d'inscription : 04/04/2017
❇ Haricots magiques : 46
Age : 31
❇ Messages : 43

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé   Lun 10 Avr - 22:15


Pocahontas ne regardait pas Peter mais bien droit devant elle, comme si elle voulait cacher quelque chose. Pourtant, le jeune homme lui proposa de venir chez lui si elle avait besoin d’un refuge comme il l’avait fait avec son ami Sly mais pour l’instant, il n’avait pas eu de réponse de la demoiselle. Jusqu’à ce qu’elle reprit la parole.

Poca : " Je suis heureuse que ça ait pu aider ton ami, vraiment. Mais nous ne sommes pas amis tous les deux, on est dans la même classe mais on se connaît à peine. Pourquoi tu voudrais m'aider? "

Ah la question que Peter aurait préféré de ne pas avoir à répondre mais là, il semblait ne pas avoir le choix. Il réfléchit un moment comment il allait lui répondre mais de toutes les réponses qui lui sortaient de la tête, la vérité voulait à tout prix être dise. C’est vrai qu’il avait agi par peur de perdre la jeune fille, de ne plus jamais voir ce magnifique sourire qu’elle arborait au lycée bien qu’il sentait à présent que c’était parfois pour cacher la réalité de sa vie. Cependant, c’était bien plus compliqué car Peter ne faisait pas parti du cercle privé de la jolie brune. Comment lui dire sans lui faire peur qu’elle lui plait depuis des années ? Bon, Peter, quand il faut, il faut !

- Ben en fait … Si je tiens tant à t’aider c’est que …

Il prit une grande inspiration avant de reprendre la parole. Ce n’était pas l’exercice qu’il aimait le plus et ce n’était pas la première fois qu’il disait à une fille qu’elle lui plaisait mais là c’était LA FILLE, donc c’était plus compliqué pour lui.

- C’est parce que tu me plais !

Il soupira, presque soulagé mais il craignait le pire à venir. A son tour, il regardait droit devant lui, n’osant pas voir la réaction qu’aurait l’adolescente face à cette révélation.

- Ca fait des années mais j’ai jamais osé te le dire ! Je ne sais pas pourquoi d’ailleurs ! Alors, quand je t’ai vu ce soir plongé dans l’eau, je … Je ne voulais pas te perdre même si je t’ai pas vraiment fin tu vois quoi !


Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

❇ Date d'inscription : 04/04/2017
❇ Haricots magiques : 20
❇ Messages : 11

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé   Mar 11 Avr - 16:20


Le jour où tout a basculé
Feat Peter ♥



Je me posais tout un tas de questions, dont notamment, pourquoi Peter voulait-il m'aider. Comme je l'avais dit, nous n'avons pas de lien qui pourrait expliquer ce geste, cette envie. Même si il était clair qu'il y avait déjà eu des regards échangés entre nous, des paroles, il n'y avait rien qui avait été au-delà de ça. Peut-être à cause de moi d'une certaine façon je ne l'ai jamais laissé approcher, comme si j'avais peur qu'il devienne proche de moi. J'avais tendance à repousser ceux qui pouvaient être réellement proches de moi. Il faut dire que j'avais peur qu'il soit blessé avec cette vie pourrie que je devais me taper jour après jour, il était plus facile pour moi de ne pas avoir de réelles attaches. Le regardant, c'était cette fois à son tour d'éviter mon regard, restant fixé devant lui. Je ne comprenais pas tellement pourquoi il agissait comme ça subitement. En tout cas je n'allais pas tarder à être fixée vu qu'il se mit à parler. Il tara un peu, faisant une introduction qui n'expliquait rien pour le moment, mais j'étais patiente et curieuse d'entendre le pourquoi du comment.

Je crois que je m'étais attendu à tout sauf à entendre le jeune homme me dire clairement que je lui plaisais, et ceux depuis des années. J'écarquillais presque les yeux sous la surprise. C'était toujours flatteur de savoir que l'on plaisait à quelqu'un, mais dans une situation comme celle-là ça avait encore une autre tournure que je ne saurais expliquer. Je sentais mon coeur s'accélérer, je ne comprenais pas pourquoi. Le fait de le savoir changeait beaucoup de choses. Je me demandais si cette attirance n'était pas réciproque, cela expliquerait sûrement pourquoi je l'avais tant tenue à l'écart de mon cercle d'amis proche si longtemps alors que je le regardais, que je lui souriais et que je lui trouvait toujours des qualités lorsqu'avec d'autres filles nous évoquions les garçons de la classe. Je me sentais toute drôle raaahhh. Prise de panique de ce trop plains d'émotions que je ressentais, je me découvrais et sortie précipitamment de la voiture, ayant de besoin de respirer, me sentant étouffer à l'intérieur, marchant droit devant moi sous la pluie.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Peter Pan never fails
• Peter Pan never fails •

Voir le profil de l'utilisateur

❇ Date d'inscription : 04/04/2017
❇ Haricots magiques : 46
Age : 31
❇ Messages : 43

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé   Mer 12 Avr - 20:45


Jamais Peter n’aurait cru que le fait de dire à une fille qu’elle lui plaisait la ferait fuir. A peine avait-il enfin avoué ses sentiments à Pocahontas – sans trop oser à la regarder d’ailleurs – il ne pensait pas qu’elle sortirait quelques minutes plus tard de la voiture. Le pauvre garçon ne savait pas quoi faire. Sortir à son tour ou attendre qu’elle revienne ? Et si elle ne revenait pas ? Beaucoup de questions remplirent son esprit. Avait-il fait le bon choix de lui révéler la vérité ou pas ? Il commençait à avoir le cerveau qui chauffait. Bon, c’est vrai qu’ils ne se parlaient pas, enfin juste pour se saluer, des trucs banales en fait. En classe, il lui était arrivé à plusieurs reprises de la regarder plutôt que de suivre le cours et lorsqu’il croisait son regard envoûtant, il s’empressait de faire mine d’écouter le prof ou de faire semblant de gribouiller quelque chose sur une feuille. Son meilleur ami l’avait encouragé à de nombreuses reprises d’aller voir la jeune fille, surtout aux fêtes mais à chaque fois, Peter se défilait. Et le pire, c’était qu’il ne pouvait pas expliquer pourquoi. Sans doute avait-il la trouille de se prendre un râteau par elle. Les autres filles, ce n’était pas grave si elles l’envoyaient balader mais elle, ce n’était pas la même chose.

Assis dans la voiture, l’adolescent ne savait toujours pas quoi faire jusqu’à ce qu’il eut un appel. C’était sa sœur visiblement. Ah, elle devait s’inquiéter de ne pas le voir revenir avec sa voiture à l’auberge. Une chance que le garçon n’avait pas son portable sur lui quand il avait sauté dans l’eau pour repêcher la fille de ses rêves !

- Allô ? Non je ne suis pas à la fête finalement ! Disons que j’ai eu … un contre-temps mais je t’expliquerai plus tard ! Non t’inquiète ta voiture n’a rien ! Ouais ben tu diras à grand-mère que là, j’ai d’autres soucis ! Je lui expliquerai aussi à mon retour mais je ne sais pas te dire à quelle heure je reviens !

Il raccrocha avant de presque jeter son portable sur le tableau de bord. Bon sang, mais qu’est-ce que faisait Poca ?



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

❇ Date d'inscription : 04/04/2017
❇ Haricots magiques : 20
❇ Messages : 11

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé   Mer 12 Avr - 21:20


Le jour où tout a basculé
Feat Peter ♥



Je me sentais toute chamboulée et je n'aimais pas ça du tout. Il faut dire que je n'en avais pas vraiment l'habitude. Rare sont ceux qui me destabilisaient ou qui me faisais me sentir comme ça, surtout niveau garçon. Mais Peter avait ce je ne sais quoi qui m'intriguais, un sentiment presque familier, je ne savais pas ce que c'était et c'était horrible. C'est ce qui m'a tenu loin de lui tout ce temps à vrai dire. Mais aujourd'hui qu'on était proche, face à face et qu'il me sortait un truc ahurissant, j'avais qu'une envie c'était partir en courant, ce que je fis d'ailleurs. Mais pourquoi? Parce que je sentais mon coeur se remettre en marche, alors ue je le croyait mort. Quelqu'un qui fait battre votre coeur est quelqu'un suceptible de vous le briser. ayant déjà eu le lot de douler dans ma vie, je ne voulais pas en plus laissé à quelqu'un l'opportunité de me blesser d'avantage, voilà pourquoi je n'avais eu que des relations sans lendemain ou complètement dénué de sens et d'amour. J'ai toujours fuis ce sentiment, j'en ai toujours eu peur alors que je savais que ça aurait pu adoucir un peu la vie que j'avais, mais la peur était plus fort que le reste. Aujourd'hui, il y avait ce beau jeune homme, gentil et serviable qui n'avait pas hésité à sauter à l'eau pour venir me sauver, qui me proposais de m'aider et qui m'avouait des choses, c'était trop d'un coup pour moi. C'est pour ça que j'étais partis.

Quelques mètres plus loin je m'arrêtais. Je me rendais compte de ce que je venais de faire. Je me doutais que de parler à quelqu'un n'était pas chose facile, et alors qu'il s'était confié à moi j'étais partie en courant. J'espère qu'il ne se sentait pas trop mal. J'étais complètement perdue entre ma raison qui me disais de fuir loin d'ici, de partir me cacher quelque part le temps que l'orage passe, et mon coeur qui me disait de ne pas être si têtue pour une fois et de retourner voir ce garçon. Mon Dieu tuez moi tout desuite qu'on en finisse avec ces dilemmes. Je décidais finalement de faire demi-tour, revenant prêt de la voiture, mais je ne me sentais pas prête à me sentir enfermé de nouveau avec cette pression que je sentais en moi. Je me positionnais donc au niveau de la porte conducteur et ouvrit cette dernière, entraînant Peter avec moi sous la pluie. " Tu n'es qu'un imbécile. " Oui, okay c'est direct. " Je ne suis pas quelqu'un qu'il faut aimer, ma vie est bien trop compliqué. " C'est vrai, c'est pour ça que je me suis toujours éloigné des relations sérieuses. Et pourtant, en étant là, juste devant lui en le regardant dans les yeux, je sentais remonté en moi une vague de sentiment venue de nul part. J'avais de nouveau ce sentiment familier comme si je le connaissais depuis longtemps, rien qu'en scrutant son regard. C'était déroutant. Ca me déroutais tellement que, je ne sais comment, je me suis mise à l'embrasser. Comme pour vérifier quelque chose. Et ce geste me sembla des plus naturel, ce qui n'arrangea pas la situation d'incompréhension dans laquelle je me trouvais déjà.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Peter Pan never fails
• Peter Pan never fails •

Voir le profil de l'utilisateur

❇ Date d'inscription : 04/04/2017
❇ Haricots magiques : 46
Age : 31
❇ Messages : 43

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé   Mer 12 Avr - 22:22


Peter venait de raccrocher au téléphone lorsque quelques minutes plus tard, Pocahontas revint mais cette fois-ci, c’était côté conducteur. Le jeune homme n’eut pas le temps de dire ouf qu’il se retrouva dehors, face à la belle brune alors que la pluie continuait toujours de pleuvoir.

Poca : " Tu n'es qu'un imbécile. "
- Ben, t’es pas la première à me le dire !

Non, il avait son meilleur pote pour ça si l’on pouvait dire. Oh, parfois, ça arrivait que sa sœur le traite également d’imbécile mais c’était aussi en ce qui concernait les amours du jeune homme. Il avait eu des relations qui ne duraient jamais longtemps et quand Poca venait au café avec ses amis, il suffisait de voir la manière dont Peter la regardait pour deviner facilement qu’elle lui plaisait mais devant les clients, l’adolescent le niait toujours. Il n’y avait qu’en privé, la plupart du temps avec Sly ou Ruby qu’il le reconnaissait.

Poca : " Je ne suis pas quelqu'un qu'il faut aimer, ma vie est bien trop compliqué. "

Peter allait prendre la parole mais en croisant son regard, il n’en fit rien. C’était comme si ses yeux noisettes l’avaient toujours envoûtés. Tout à coup, la jeune fille l’embrassa sans qu’il s’y attende. Surpris au début, il ferma cependant les yeux avant de poser délicatement ses mains autour des hanches de la demoiselle. Le baiser, bien que c’était le premier avec elle selon ses souvenirs, lui semblait pourtant familier mais il ne savait pas dire pourquoi. Il en profita pour le prolonger depuis le temps qu’il rêvait de ce moment. La pluie commençait d’ailleurs à cesser progressivement de tomber. Peter finit par rompre le baiser mais plus à contrecœur.

- Moi je reste persuadé du contraire ! Tout le monde a une vie compliquée et on peut en même temps être quelqu’un à aimer ! Si tu n’étais pas quelqu’un à aimer, pourquoi moi je t’aime ?


Il venait de réaliser de ce qu’il venait de dire mais il était désormais trop tard pour revenir en arrière. Et puis, quand on y réfléchissait, s’il ne lui plaisait pas, pourquoi elle l’a embrassé ?



Revenir en haut Aller en bas

avatar

Voir le profil de l'utilisateur

❇ Date d'inscription : 04/04/2017
❇ Haricots magiques : 20
❇ Messages : 11

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé   Jeu 13 Avr - 17:23


Le jour où tout a basculé
Feat Peter ♥



J'avais des réactions vraiment impulsives parfois, et ce moment en est le bon exemple. Alors que je le traitais d'imbécile, me voilà entrain d'embrasser Peter, et le pire c'est que je trouvais ça plus qu'agréable. L'autre sentiment que j'avais était une impression de déjà-vu, ce qui n'était pas possible étant donné que c'était la première fois que nous échangions un baiser. Ce garçon me trouble, il m'a toujours plus ou moins troublé, mais en cet instant, c'est pire que tout, et moi je fonce tête baisser dans ses sentiments pour voir jusqu'où je peux aller, mais il était temps de terminer cette inspection là, du moins pour l'instant. Le baiser rompu, je le regardais simplement alors qu'il se remit à prendre la parole. Et là, à nouveau je fus surprise. Qu'il me dise que je lui plais, c'était une chose, mais de me dire qu'il m'aime en était une autre. Cette soirée me révélait vraiment pleine de surprises. Je ne m'étais jamais douté que ce jeune homme, ce camarade de classe avait de vrais sentiments à mon égard. De mon côté je ne pouvais pas y répondre, pas pour le moment, mais je savais qu'il y avait quelque chose en moi qui me poussais vers lui, c'était clair aujourd'hui. Dès que j'arrêtais de le repousser, je me mettais à l'embrasser, ça ne pouvait pas être un signe d'indifférence vis à vis de lui, mais bien le contraire. Je n'ai jamais ressentit un sentiment similaire et c'est déstabilisant. En tout cas, je vais essayer de ne pas m'enfuir cette fois. " Je crois que vous êtes fou monsieur Evans ! " C'est bien moi qui dit ça tiens, halala. Je devais quand même admettre que mon coeur se sentait plus léger ce soir, il avait réussis à me faire me sentir mieux. Je posais doucement mes mains sur son visage avant de venir l'embrasser tendrement, un baiser court mais quand même significatif. Je me détachais ensuite de lui pour me diriger vers la porte du côté passage, lâchant simplement un : " Il est temps de rentrer. " Dis-je simplement sans grand enthousiasme, il n'était pas assez tard pour que mon père soit ivre mort dans un coin, il devait être entrain de m'attendre derrière la porte, prêt à me bondir dessus. J'ignore ce qui m'attend exactement, mais le fait est que je n'avais pas le choix que de rentrer et d'affronter ça.



Revenir en haut Aller en bas

avatar
Peter Pan never fails
• Peter Pan never fails •

Voir le profil de l'utilisateur

❇ Date d'inscription : 04/04/2017
❇ Haricots magiques : 46
Age : 31
❇ Messages : 43

MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé   Sam 15 Avr - 21:28



En une soirée, Peter venait d’embrasser la fille de ses rêves et de lui avouer par la même occasion qu’il l’aimait. Sa sœur et son meilleur ami n’allaient jamais le croire ! Euh quoique si mais ils se feront surement un malin plaisir de le charrier en lui disant qu’il était temps ! Ou un truc dans le style ! Cependant, pendant qu’il avait embrassé la jeune fille, il avait eu cette étrange sensation de « déjà-vu ». Il ne pouvait pas dire comment ni pourquoi mais c’était comme s’ils s’étaient déjà embrassés … Comme dans une autre vie ! L’adolescent tenta de chasser ces pensées en secouant légèrement la tête. C’était impossible ! S’il l’avait déjà embrassée, il s’en souviendrait ! Ben mon vieux, le jour où tu vas retrouver tes vrais souvenirs, tu vas tomber de haut je crois !

Poca : " Je crois que vous êtes fou monsieur Evans ! "

Lui, fou ? Sans doute mais il se contenta de lui lancer un sourire légèrement en coin. Pocahontas vint l’embrasser à nouveau mais ce baiser fut plus court que le précédent, au plus grand regret de Peter. Était-il devenu accro aux baisers de la demoiselle ? Il faut le croire ! Se dirigeant vers le côté passager du véhicule, elle lui rappela qu’il était temps pour eux de rentrer. Vu la tête que Poca faisait, elle ne semblait pas vraiment motivée à rentrer chez elle et on pouvait aisément la comprendre. Peter rentra dans la voiture pour jeter un coup d’œil à l’horloge de son portable après avoir ouvert la portière côté passager. Il n’était pas encore assez tard pour la fête.

- Et un petit détour par la fête de Steven, ça te dis ?


Il n’avait pas trop envie de rentrer chez lui et son instinct lui disait que ça risquait peut-être de barder pour la jeune fille si elle rentrait chez elle.




Revenir en haut Aller en bas


- Contenu sponsorisé -




MessageSujet: Re: Le jour où tout a basculé   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le jour où tout a basculé
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» "Le jour ou tout a basculé" les guests AB
» Sévy Villette [Pour etre libre]
» Christiane Jean [Claire]
» Coralie Caulier (Angèle)
» Le jour où Marseille a basculé dans la "guerre des kalachs".

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Legendary Tales :: Storybrooke & cie :: Le port-